Améliorer, accompagner, gérer des douleurs avec le Pilates

Lorsque j’ai commencé ma formation de certification pour le pilates classique, j’avais une tendinite à la hanche droite…Ensuite d’autres problèmes et blessures se sont ajoutés (chute..)

J’ai longtemps rejeté cette douleur…impossible pour moi de l’accepter alors que je débute ma formation et que j’ai enfin décider de changer de vie et me reconvertir. Avant cette douleur, je n’avais jamais eu de douleurs et de problèmes de santé, j’ai toujours couru et pratiquer les sports dont j’avais envie sans jamais me poser de questions.

Et j’ai commencé à en faire une obsession, difficile pour moi de faire autrement car j’ai mal dès le réveil, à chaque fois que je marche, lorsque je change de position, parfois dans la nuit quand je bouge, quand je monte les escaliers…autant vous dire que le course à pied c’est fini pour le moment.

J’avais peur d’avoir encore plus mal, j’avais peur d’avoir toujours mal et de ne jamais en voir la fin. J’étais comme bloquée dans un cercle vicieux à essayer de trouver les réponses au pourquoi…je tournais, je tournais…

Et puis au bout d’un an, j’ai vraiment commencé à accepter la douleur, et je sais que la méditation de pleine conscience n’est pas étrangère à ce sentiment. Quelle aventure…aujourd’hui je sais que j’ai une synovite inflammatoire de l’articulation coxo-fémorale, je ne sais pas encore comment la traiter mais j’ai beaucoup appris sur moi à travers mes sensations, ma peur, ma souffrance, mes intentions, mes croyances…

Cette douleur, qui fait partie de moi, j’ai commencé à l’inclure dans ma pratique du pilates…comme si je l’embrassais à chaque fois que je me posais sur le tapis ou sur une machine.
Cherchant à faire amie avec elle. La considérer et vouloir l’accompagner.

Petit à petit j’ai travaillé avec tout ce qui allait bien dans mon corps (des pieds jusqu’à la tête) et le changement a opéré. J’ai renforcé mes ischios et fessiers, j’ai compris le lien entre mes pieds et mon bassin, j’ai encore plus travaillé mon centre et mes abdos, mes bras…

Je me suis sentie plus forte, j’ai repris confiance en moi, en mon corps comme il est aujourd’hui. Et j’ai appris à ne pas amplifier ma souffrance, physiquement et mentalement.

Finalement j’ai parcouru un chemin avec mon corps, mon esprit, ma conscience que je n’aurais jamais emprunté sans cette douleur et ce n’est pas fini ☺ le pilates fait partie de ma vie et le voyage ne fait que commencer.

Picture of Nathalie Blanchard

Nathalie Blanchard

Professeure de Pilates & Méditation

Nos articles